Culture et santé

Participation culturelle et lutte contre la progression de la démence

Cultural engagement and cognitive reserve: museum attendance and dementia incidence over a 10-year period

Les théories sur la réserve cognitive et sur le stress ont suggéré que les activités captivantes, agréables et interactives socialement, pourraient avoir une action protectrice contre la progression de la démence. En utilisant les données de l’English Longitudinal Study of Aging, cette étude montre que, chez les adultes d’un âge supérieur ou égal à 50 ans qui visitent plusieurs fois des musées sur une durée de quelques mois ou plus, le taux d’incidence de la démence est inférieur, sur une période de suivi de 10 ans, par rapport à ceux qui s'y rendent à une fréquence moindre. Cette association est indépendante des données démographiques, des conditions socio-économiques, des variables relatives aux pathologies, dont l’altération sensorielle, la dépression, l’état vasculaire et d’autres formes d’implication de la communauté. Il en résulte que visiter les musées peut être une activité psychosociale prometteuse pour soutenir la prévention de la démence.